Perspectives professionnelles - Baccalauréat en communication (création médias - médias interactifs) | Étudier à l'UQAM

Perspectives professionnelles - Baccalauréat en communication (création médias - médias interactifs)

Les médias interactifs se sont développés dans la foulée des jeux vidéo et de l'Internet, et sont désormais présents dans à peu près tous les aspects de la vie quotidienne. Les indicateurs d'emploi de ce domaine sont en croissance continue et les professions reconnues s'établissent et se diversifient. On peut s'attendre à une présence croissante des diplômés en médias interactifs au sein des professions en création et en production médiatique.

Par ailleurs, plusieurs domaines d'expression artistique ont été dynamisés par le potentiel des nouveaux médias comme les technologies mobiles (cellulaire), la scénographie multimédia (cirque, théâtre, danse), l’événementiel (lancement, promotion) ou encore la performance audiovisuelle. Le milieu du spectacle, par exemple, souscrit largement à ce genre d'innovation et a de plus en plus recours aux dispositifs interactifs.

Sans contredit, les médias interactifs sont tournés vers l'avenir et plusieurs technologies se développent présentement. Par exemple, on assistera bientôt à l'essor de la visualisation 3D, de la téléprésence, de l'intelligence artificielle et des interfaces multisensorielles.

Le Palmarès des carrières 2006 nomme la profession de scénariste multimédia parmi ses lauréats des professions les plus en demande : « L'engouement de la population pour les ordinateurs et leurs applications favorise le développement et la commercialisation de logiciels. Ceux-ci se veulent toujours plus avant-gardistes, toujours plus interactifs. Le contexte s'avère donc très favorable pour les scénaristes multimédia, également en demande dans le domaine des jeux électroniques, un secteur dans lequel le dynamisme québécois ne cesse de gagner en renommée. »

Le groupe de recherche marketing NPD rapporte une croissance de 23 % au pays dans l’industrie du jeu vidéo en 2008. (Magazine Jobboom, Avril 2009)

Le développement de nouvelles plateformes de jeux électroniques, entre autres sur les téléphones cellulaires, contribue à alimenter le milieu du multimédia au Québec. Le Comité sectoriel de main-d’œuvre des technologies de l’information et des communications (TECHNOCompétences) rapporte que le nombre d’emplois dans le secteur a presque quadruplé en quelques années à peine, passant d’un peu plus de 1000 en 2001 à 4500 en 2008. Plusieurs employeurs privilégient maintenant l’embauche de bacheliers. Le niveau de complexité augmente avec la conception de nouvelles consoles. « Les entreprises de développement de jeux recherchent donc principalement des candidats possédant un baccalauréat, quand ce n’est pas une maîtrise », note Jean-François Dumais, directeur de projets en ressources humaines pour TECHNOCompétences. (Cité dans le Magazine Jobboom, Avril 2009)

Finalement, le développement du Web 2.0 et des sites transactionnels créent également de nouveaux besoins en matière de main-d’œuvre.

Situation des diplômés de l'UQAM

L'UQAM est la seule université au Québec à offrir une formation spécialisée de trois ans en médias interactifs. La formation est axée sur la pratique et offerte par des professionnels oeuvrant dans le milieu.

Simon-Pierre Gourd, professeur à l’École des médias de l’UQAM, signale que les diplômés sont très recherchés par l’industrie et que plusieurs créent leur boîte de production ou occupent un poste important en entreprise. De plus, comme le souligne Jean Décarie, responsable du programme en médias interactifs au baccalauréat en communication de l’UQAM, la polyvalence acquise par nos diplômés incite plusieurs étudiants à se tourner vers des professions d’enseignement dans le secteur public comme dans le secteur privé.

Emplois et secteurs d'activités

  • Analyste du contenu
  • Animateur 2D et 3D
  • Architecte de l’information
  • Chargé de projet médias interactifs
  • Concepteur-idéateur de produits multimédias
  • Concepteur-scénariste
  • Directeur artistique
  • Directeur technique
  • Éditeur de logiciels
  • Enseignant ou formateur
  • Ergonome du logiciel
  • Intégrateur multimédia
  • Programmeur
  • Réalisateur de son
  • Réalisateur vidéo
  • Scénariste multimédia
  • Webmestre

Ce secteur évolue rapidement et il est amené à prendre de plus en plus de place en tant que média privilégié. Cette formation permet à l'étudiant d'acquérir une formation polyvalente qui lui donne l'opportunité d'élaborer des projets qui intègrent des techniques de médiatisation traditionnellement séparés. Cette nouvelle tendance dans le monde de la création ouvre la porte à une plus grande variété d'emplois, car l'accent est mis sur le décloisonnement des expertises et le mélange des genres. L'aspect souple de cette profession permet d'explorer et d'intégrer plusieurs langages médiatiques à la fois, et ce, dans plusieurs champs d'application :

  • Arts de la scène (danse, concerts de musique, théâtre, cirque, comédie)
  • Arts visuels, médiatiques, graphisme
  • Conception Web
  • Design
  • Développement de projets
  • Développement de logiciel
  • Ergonomie du logiciel
  • Événementiel (lancements, vernissages, etc.)
  • Festivals (Montréal en lumières, Festival Fringe, etc.)
  • Infographie
  • Matériel pédagogique/éducatif
  • Muséologie
  • Narration
  • Publicité
  • Robotique
  • Scénographie

Salaires et statistiques de quelques-unes des professions accessibles aux diplômés

ProfessionEmploi estimé 1Revenu annuel 2Perspectives
Programmeur et développeur en médias interactifs 28 000 54 000 $ Favorables
Concepteur et développeur Web 4 000 42 000 $ Favorables

(Source : Le marché du travail au Québec - Perspectives professionnelles 2008-2013, p.17)

1. Emploi estimé en 2008
2. Revenu annuel moyen d’emploi à temps plein en 2005

ProfessionSalaire minimum*Salaire maximum*
     
Concepteur-idéateur de produits multimédias 28 000 $ - 32 999$ 59 000 $ - 64 999$
Concepteur-idéateur en jeux interactifs 48 000 $ – 52 999 $ 125 000 $ - 400 000 $
Intégrateur multimédia et Web 28 000 $ - 32 999$ 43 000 $ - 47 999$
Scénariste en multimédia 33 000 $ - 37 999 $ 59 000 $ - 64 999$

(Source : Repères)

* Calculé sur le salaire moyen annuel en 2008 (scénariste en multimédia) et en 2006 (concepteur-idéateur de produits multimédias et en jeux interactifs et intégrateur multimédia et Web)

Saviez-vous que :

  • Pour remplacer les personnes nouvellement retraitées et soutenir la croissance prévue de l’emploi, plus de 1,3 million de personnes devront faire leur entrée sur le marché du travail entre 2008 et 2017. C’est donc dire qu’il faudra remplacer, en dix ans, plus du quart (26 %) de la main-d’œuvre actuellement en emploi; 
    (Le marché du travail au Québec – Perspectives à long terme 2008-2017, p.24)
  • Les groupes les plus scolarisés ont bénéficié de la plus forte croissance de l’emploi au cours des vingt dernières années. Le taux de chômage des personnes ayant moins de neuf ans de scolarité s’élevait, en 2007, à 16,1 %, alors qu’il était de seulement 3,6 % chez les titulaires d’un diplôme universitaire;
    (Les chiffres clés, p. 18)
  • Les diplômés universitaires jouissent normalement d'une plus grande mobilité professionnelle, d'un meilleur salaire et d'une plus grande stabilité d'emploi, et sont appelés à avoir plus de responsabilités, plus de pouvoir de décision et d'autonomie;

Sources et liens utiles

Retour en haut de page