Perspectives professionnelles - Baccalauréat en danse

L'UQAM est la seule université francophone en Amérique du Nord à offrir ce programme, lequel compte deux concentrations : pratiques artistiques ou enseignement de la danse. Le profil enseignement, qui compte 120 crédits, mène à l'obtention du brevet d'enseignement (au primaire et au secondaire) du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec.

Le profil enseignement est ponctué de quatre stages en milieu scolaire primaire et secondaire, tandis que le profil pratiques artistiques (interprétation ou création) mène à la production de trois spectacles chorégraphiques, deux dirigés par des chorégraphes professionnels reconnus et un libre. Un stage optionnel de 135 heures en création, interprétation ou gestion dans une compagnie de danse institutionnalisée peut être offert avec le soutien de la direction du programme.

On prévoit que le nombre de danseurs et de professeurs de danse augmentera légèrement au cours des prochaines années. Cette tendance est le résultat de plusieurs facteurs, principalement la hausse de popularité des spectacles et des cours de danse et la forte demande pour des enseignants. 
(Source : Emploi-Avenir Québec)

Au cours des dernières années, le changement le plus remarquable dans la composition des profils de carrière des danseurs se retrouve dans le secteur de l'enseignement. Ainsi qu'on peut le lire sur le site Emploi-Avenir Québec, «selon les données des recensements [...], environ 65 % des danseurs travaillaient surtout dans le secteur de l'enseignement en 2001 par rapport à seulement 21 % en 1991. Il s'agit d'un changement majeur [...] qui devrait continuer à bénéficier aux danseurs au cours des prochaines années.»

Par ailleurs, le Québec continuera d'être très dynamique dans le secteur de la danse, grâce par exemple au «nouveau festival de création contemporaine, le Festival TransAmériques, regroupant des spectacles de danse et de théâtre, (qui a récemment pris) le relais du Festival international de nouvelle danse.» Le Québec, avec ses quelque 50 compagnies de danse, est un centre international en danse. Selon une étude réalisée par le Regroupement québécois de la danse, les deux tiers (65,5 %) des compagnies se produisent sur le marché international. De plus, le milieu de la danse génère environ 600 emplois. Le développement des nouvelles technologies devrait contribuer à la visibilité de l'effervescence créative du Québec. 
(Source : Portrait de situation de la main-d’œuvre dans les organismes de danse et diagnostic des besoins de formation continue du secteur de la danse professionnelle)

Le Conseil des arts et des lettres du Québec rapporte que les compagnies de danse ont présenté un total de 53 productions originales pour l’année 2006-2007. On dénombre 859 représentations et 353 555 spectateurs (au Québec et hors Québec).
Selon les données du recensement de 2001, les danseurs qui ne travaillaient pas dans l'enseignement oeuvraient dans l'industrie des arts, des spectacles et des loisirs : 12 % dans des troupes de danse, 9 % dans des centres de sports récréatifs et de conditionnement physique et 9 % comme interprètes indépendants. On comptait par ailleurs 35 % de travailleurs autonomes.
(Source : Emploi-Avenir Québec)

En 2003, 45 % des diplômés en danse travaillaient à temps plein, dont 40 % dans un emploi en lien avec leur formation. Selon un rapport réalisé par le groupe de conseillers en planification et développement DBSF pour le compte du Regroupement québécois de la danse, 44 % des interprètes ont connu une augmentation de leurs activités et 50 % une augmentation de leurs revenus liés à la danse au cours des trois dernières années. 
(Source : Étude sur la situation des interprètes en danse)

Comme bien des diplômés du domaine des arts, les diplômés de ce programme se retrouvent souvent à occuper simultanément deux emplois (danseur et professeur de danse dans une école de danse ou de ballet, par exemple).

La profession de danseur attire énormément de candidats. La concurrence est toutefois forte. Selon Emploi-Avenir Québec, «l'accès à cette profession dépend essentiellement des caractéristiques individuelles des candidats». Outre la passion, élément essentiel à une carrière artistique, «les compétences les plus importantes sont sans conteste la créativité, le talent, la sensibilité, les habiletés physiques, la résistance à l'effort et à la fatigue, le sens esthétique et la persévérance». «Les professeurs de danse doivent en plus démontrer des aptitudes et de l'intérêt à transmettre des connaissances, et avoir de grandes capacités à communiquer. Les aptitudes à négocier et promouvoir ses réalisations font également augmenter les chances de succès. » En effet, la plupart des contrats sont obtenus à l'aide d'un réseau de connaissances professionnelles bien établi.

Du côté de l'enseignement, les enquêtes Relance du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) du Québec ont fait état au cours des dernières années d'un très bon taux de placement des diplômés des baccalauréats spécialisés en enseignement au préscolaire/primaire et en enseignement secondaire. Dans l'ensemble, selon ces enquêtes, plus de 90 % des diplômés de 2005 étaient en emploi, en moyenne quatre semaines seulement après l'obtention de leur diplôme. LePalmarès des carrières 2008 rapporte en effet que, dans l’ensemble, « les statistiques d’insertion pour les enseignants spécialistes sont très bonnes ».

Un responsable au MELS indique pour sa part que les commissions scolaires rechercheront davantage d’enseignants spécialistes et moins de titulaires de classe au cours des prochaines années. Les personnes qui enseignent une seule matière, par exemple la danse, seront sollicitées.(Magazine Jobboom, Mai 2007)

Situation des diplômés de l'UQAM

Le domaine de l'enseignement de la danse au primaire et au secondaire offre d'excellentes perspectives. Tous les étudiants qui s'y destinent, sans exception, trouvent un emploi à la fin de leurs études. Selon la direction du programme, plusieurs postes dans les écoles demeurent vacants faute de finissants. Une étude globale sur les professeurs de danse réalisée pour le compte du Regroupement québécois de la danse montre que d'ici 10 ans environ 30 % des professeurs de danse, tous genres confondus, seront susceptibles de prendre leur retraite.

L'interprétation et la création offrent, dans la plupart des cas, des contrats de travailleurs autonomes. Les finissants en interprétation qui ont suivi leur formation avec rigueur et sérieux sont embauchés par des chorégraphes reconnus, alors que les chorégraphes sont embauchés par des producteurs ou fondent leur propre compagnie. Plusieurs voies s’offrent aux diplômés et certains d’entre eux deviennent chorégraphes auprès d’acteurs de théâtre, de cinéma et même auprès d’artistes de cirque. (Source : Les carrières de la formation universitaire, p. 73)

Emplois et secteurs d'activités

  • Administrateur de compagnies de danse
  • Agent d’artiste en danse
  • Assistant metteur en scène
  • Attaché de presse
  • Chorégraphe
  • Critique en danse
  • Directeur artistique
  • Enseignant
  • Historien de la danse
  • Interprète
  • Producteur d'événements artistiques
  • Professeur de danse
  • Répétiteur
  • Responsable de la promotion
  • Théoricien de la danse
  • Technicien de scène

Salaires et statistiques de quelques-unes des professions accessibles aux diplômés

ProfessionEmploi estimé 1Revenu annuel 2Perspectives
Chorégraphe et personnel assimilé (incluant producteur et réalisateur) 7 000 50 000 $ Restreintes
Danseur 1 000 30 000 $ Non publié
Autre artiste de spectacle 1000 36 000 $ Non publié
Enseignant aux niveaux primaire et préscolaire 51 000 48 000 $ Favorables
Enseignant au niveau secondaire 43 000 50 000 $ Favorables

(Source : Le marché du travail au Québec - Perspectives professionnelles 2008-2013, pp. 23, 25 et 26)

1. Emploi estimé en 2008
2. Revenu annuel moyen d’emploi à temps plein en 2005

Profession

Salaire minimum*

Salaire maximum*

Directeur artistique 33 000 $ - 37 999 $ 65 000 $ - 74 999 $
Metteur en scène 33 000 $ - 37 999 $ 65 000 $ - 74 999 $
(Source : Repères)
* Calculé sur le salaire moyen annuel en 2008

NB : Le salaire varie beaucoup en fonction du type de contrats et de l'expérience professionnelle du candidat.

Saviez-vous que :

  • Pour remplacer les personnes nouvellement retraitées et soutenir la croissance prévue de l’emploi, plus de 1,3 million de personnes devront faire leur entrée sur le marché du travail entre 2008 et 2017. C’est donc dire qu’il faudra remplacer, en dix ans, plus du quart (26 %) de la main-d’œuvre actuellement en emploi; (Le marché du travail au Québec – Perspectives à long terme 2008-2017, p.24)
  • Les groupes les plus scolarisés ont bénéficié de la plus forte croissance de l’emploi au cours des vingt dernières années. Le taux de chômage des personnes ayant moins de neuf ans de scolarité s’élevait, en 2007, à 16,1 %, alors qu’il était de seulement 3,6 % chez les titulaires d’un diplôme universitaire;
    (Les chiffres clés, p. 18)
  • Les diplômés universitaires jouissent normalement d'une plus grande mobilité professionnelle, d'un meilleur salaire et d'une plus grande stabilité d'emploi, et sont appelés à avoir plus de responsabilités, plus de pouvoir de décision et d'autonomie;
  • De nombreux chorégraphes, danseurs et directeurs artistiques sont diplômés de l’UQAM, dont Emmanuel Jouthe (Danse Carpe Diem), Ginette Laurin(O’Vertigo) Danièle Desnoyers (Le carré des lombes), Catherine Tardif (Et Marianne et Simon), Hélène Blackburn (Cas public) Séverine et Élodie Lombardo (Les sœurs Schmutt), Marie Béland, Frédérik Gravel (La 2e porte à gauche), Caroline Gravel et Ivana Milicevic (Daniel Léveillé Danse).;

Des étudiants et des diplômés en danse, en théâtre et en musique ont formé le Réseau socioprofessionnel en arts de la scène afin de favoriser leur insertion sur le marché du travail. Ce regroupement représente une occasion de créer et de consolider son réseau de contacts avec des professionnels du milieu, par le biais de plusieurs activités d’exploration reliées au domaine d’études (conférences, soirées de réseautage).

Sources et liens utiles

Retour en haut de page