CodeTitreGradeCrédits
7060Baccalauréat en relations internationales et droit international Bachelier ès arts, B.A.90
Trimestre d'admission Contingent Régime et durée des études Campus
Automne
Dates limites d'admission
Programme contingenté Offert à temps complet Montréal

Cours à suivre et horaires

Mes cours favoris

Ce système permet de sélectionner vos cours favoris en prévision de votre inscription qui se fait sur le portail étudiant.

Trimestre Cours Groupe

(Sauf indication contraire, les cours comportent 3 crédits. Certains cours ont des préalables. Consultez la description des cours pour les connaître.)

Les dix-sept cours obligatoires suivants (51 crédits) :

Module langue (9 à 21 crédits)

Un minimum de trois cours (9 crédits) et un maximum de sept cours (21 crédits) doivent être suivis à l'École de langues. L'étudiant doit d'abord satisfaire aux exigences de la connaissance de l'anglais. Il peut ensuite s'inscrire à des cours dans une troisième langue après l'approbation de la direction du programme.

Module de cours optionnels (21 à 30 crédits)

Un minimum de sept cours et un maximum de dix cours choisis dans un ou plusieurs des axes suivants ou parmi d'autres cours pertinents choisis avec l'accord de la direction du programme. Au moins trois cours seront des cours de science politique (POL, POM ou FPD) et trois des cours de droit (JUM, JUR ou FPD). On doit choisir au moins un cours (trois crédits) parmi les cours de l'axe D ou suivre une partie de la scolarité dans le cadre d'un programme d'échange avec une institution étrangère.

Axe A : Économie, développement et mondialisation

Tout autre cours pertinent choisi avec l'accord de la direction du programme.

Axe B : Systèmes politiques et juridiques comparés

Tout autre cours pertinent choisi avec l'accord de la direction du programme.

Axe C : Politiques étrangères et sécurité internationale

Tout autre cours pertinent choisi avec l'accord de la direction du programme.

Axe D : Formation pratique et activité de synthèse

Notes :

- Un étudiant peut faire un stage de quinze crédits à temps plein à la double condition que ce stage dure au moins quinze semaines et se déroule à l'étranger. Pour des stages effectués dans des organismes ou ministères au Canada ou pour des stages à l'étranger d'une plus courte durée ou à temps partiel, le nombre de crédits sera en fonction de la proposition déposée par l'étudiant à la direction du programme.

- Un étudiant peut effectuer un séjour d'études dans une université étrangère pour y suivre des cours dont l'équivalence devra être évaluée par la direction du programme ; un tel séjour à l'étranger peut remplacer l'activité requise de l'Axe D.

Cheminement type de l'étudiant à temps complet

Automne 1  1 [FPD1000] Obligatoire  2 [POL1350] Obligatoire  3 [POL1400] Obligatoire  4 [JUR2040] Obligatoire  5 [ECO1055] Obligatoire 
Hiver 1  6 [POL5441] Obligatoire  7 [POL2500] Obligatoire  8 [JUR3501] Obligatoire  9 [HIS4474] Obligatoire  10 Cours langue Obligatoire 
Automne 2  11 [JUR3050] Obligatoire  12 [JUR6650] Obligatoire  13 [POL4470] Obligatoire  14 [HIS4476] Obligatoire  15 Cours langue Obligatoire 
Hiver 2  16 [JUR6603] Obligatoire  17 [JUR6635] Obligatoire  18 [POL5410] Obligatoire  19 [POL4411]  20 Cours langue Obligatoire 
Automne 3  21 Stage/ étranger / option  22 Stage/ étranger / option  23 Stage/ étranger / option  24 Stage/ étranger / option  25 Stage/ étranger / option 
Hiver 3  26 Cours optionnel  27 Cours optionnel  28 Cours optionnel  29 Cours optionnel  30 Cours optionnel 

Études de 2e et 3e cycles

L'étudiant qui souhaite compléter sa formation est parfaitement préparé aux programmes de maîtrises offerts à la Faculté de science politique et de droit.

Maîtrise en science politique
- analyse et théorie politiques
- relations internationales, politique étrangère, coopération et développement
- administration et politiques publiques
- politique internationale et droit international

Maîtrise en droit
- droit international
- droit international et politique internationale

Particularités

  • L'UQAM est la seule université au Québec à offrir un baccalauréat spécialisé intégrant les relations internationales, le droit international et les langues.
  • L'UQAM réunit le plus grand nombre de professeurs spécialisés en relations internationales et en droit international au Québec. Son Département de science politique compte dix-sept professeurs spécialistes des relations internationales ou des différentes régions du monde, tandis que son Département de sciences juridiques rassemble quinze professeurs qui s'intéressent à différents aspects du droit international.
  • La Faculté de science politique et de droit accueille régulièrement des conférenciers reconnus, voire de prestige, dans le cadre des multiples activités scientifiques organisées par elle et ses unités de recherche, dont l'Institut d'études internationales de Montréal.
  • Plus des deux tiers de la formation sont axés sur les relations internationales et le droit international (au moins vingt cours sur trente).
  • Le programme accorde une attention particulière à l'encadrement des étudiants. Il offre un cheminement par cohorte durant les deux premières années, et un séminaire d'intégration au premier trimestre. Le séminaire comprend, entre autres, des ateliers d'initiation au travail d'équipe, aux sources du droit et de la science politique, aux outils informatiques et à la recherche de documentation internationale informatisée.
  • Un responsable des stages internationaux et de la mobilité étudiante accompagne les étudiants du programme dans la planification de leur séjour à l'étranger (lieu du stage et financement). La direction du programme est à la disposition des étudiants pour les conseiller dans leur parcours académique et leur choix de cours, de stages ou de séjours d'étude à l'étranger.
  • La maîtrise suffisante de l'anglais représente une condition à l'obtention du diplôme. Le programme encourage également l'étude d'une langue supplémentaire, par exemple, l'espagnol, le portugais, le russe ou le chinois.
  • Pour certaines activités de formation, telles que la participation à la clinique internationale de défense des droits de la personne ou la simulation des Nations Unies, les étudiants doivent maintenir une moyenne de 3,5 et plus.
  • La présence de l'Institut d'études internationales de Montréal (IEIM) et de plusieurs chaires et groupes de recherche au sein de la Faculté de science politique et de droit offre de multiples occasions de rencontres scientifiques et de conférences publiques sur des sujets d'actualité. Des débats s'organisent aussi sur les stages proposés à l'étranger et sur les universités étrangères.
  • Les étudiants ont accès à des postes d'assistant de recherche, notamment au Centre Études internationales et Mondialisation (CEIM), au Centre d'études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM), au Centre d'études des politiques étrangères et de sécurité (CEPES) ou au Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC). Les travaux de ces groupes soutiennent l'enseignement dans les programmes en relations internationales et en droit international, en plus d'intégrer, de diriger et de former les étudiants à la recherche dans ces domaines.

Présentation du programme

De plus en plus d'organisations doivent s'adapter à la mondialisation : ministères, organisations non gouvernementales, médias, institutions régionales et internationales, entreprises publiques et privées. Ce programme, le premier du genre au Québec, répond à leur besoin croissant de spécialistes capables de décoder les structures et le fonctionnement des autres sociétés. Il conduit les étudiants à comprendre et à analyser des phénomènes internationaux tels que les enjeux politiques et juridiques de la mondialisation, les régimes politiques et juridiques de même que la politique étrangère des États.

Le baccalauréat en relations internationales et droit international (BRIDI) met l'accent sur une formation bidisciplinaire en droit international et relations internationales. Ce programme consiste en deux années de cours obligatoires avec une troisième année de cours optionnels (à l'UQAM ou à l'étranger) et d'activités de stage ou de formation. Les stages et études à l'étranger se financent par l'obtention de bourses à la mobilité, lesquelles sont octroyées au mérite (seule la moyenne compte). Les échanges universitaires (un trimestre ou une année) crédités dans le programme ont lieu avec des universités reconnues, principalement en Europe, en Amérique Latine et en Amérique du Nord. Des spécialistes renommés enseignent au BRIDI.

Les cours optionnels offerts en dernière année sont regroupés sous trois axes principaux : économie, développement et mondialisation, systèmes politiques et juridiques comparés ou politiques étrangères et sécurité internationale. Ils portent sur des thématiques variées qui toutes connaissent des enjeux nouveaux du fait de la mondialisation (par exemple, sécurité, droits de la personne, droit humanitaire, environnement, consommation durable) et couvrent diverses aires géographiques : Amérique latine, Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie. Ces cours sont complétés par une formation pratique (stage international, participation à la clinique internationale de défense des droits de la personne ou concours de plaidoirie, par exemple) ou une activité de synthèse (séminaire en relations internationales).

Perspectives professionnelles

  • Agent d'information ou de recherche, agent de développement (à l'ACDI, par exemple), analyste, attaché politique, conseiller aux affaires étrangères, conseiller en commerce international, diplomate (l'accès à cette profession est conditionnel à la réussite de l'examen de diplomatie du Canada du ministère des Affaires étrangères), expert-conseil, journaliste, lobbyiste, recherchiste dans les médias.
  • Cette formation bidisciplinaire permet d'acquérir des compétences de plus en plus en demande sur le marché du travail. En effet, depuis quelques années, le processus couramment appelé «mondialisation» touche presque tous les domaines. D'où un besoin croissant de spécialistes maîtrisant les dimensions politiques et juridiques des relations internationales et capables d'analyser et de comprendre les enjeux de la mondialisation dans des domaines spécifiques.
  • Les diplômés peuvent travailler dans les organisations internationales, comme l'ONU; dans les organisations non gouvernementales (ONG), telles qu'Amnistie internationale; dans les groupes de défense environnementale, Greenpeace par exemple; ou encore dans la fonction publique fédérale ou provinciale.
  • Remarque importante : Le baccalauréat en relations internationales et droit international ne mène pas à la profession d'avocat. Toutefois, le diplômé qui désire entreprendre un baccalauréat en droit en vue de devenir avocat peut se voir accorder certaines équivalences. Il doit pour cela déposer un dossier d'admission au baccalauréat en droit et rencontrer la direction du programme. La durée de la formation est ensuite en fonction de la qualité du dossier de chaque étudiant.

Slogan

Bâtir des ponts entre les pays

Conditions d'admission

Capacité d'accueil

Le programme est contingenté.
Automne : 75 ; Hiver : 0

Admission au trimestre d'automne seulement.

Connaissance du français

Tous les candidats doivent posséder une maîtrise du français attestée par l'une ou l'autre des épreuves suivantes : l'Épreuve uniforme de français exigée pour l'obtention du DEC, le test de français écrit du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport ou le test de français écrit de l'UQAM. Sont exemptées de ce test les personnes détenant un grade d'une université francophone et celles ayant réussi le test de français d'une autre université québécoise.

Base DEC

Être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) ou l'équivalent.

Méthode et critères de sélection - Base DEC

Cote de rendement (cote R) : 100 % 
Une cote de rendement minimale peut être exigée.

Base expérience

Être âgé d'au moins 21 ans et avoir une expérience pertinente d'au moins 2 ans dans le domaine international.

Méthode et critères de sélection - Base expérience

Tests : 100 %
- scolaptitudes (50 %)
- culture générale (50 %).
Une note minimale peut être exigée.

Base études universitaires

Avoir réussi dix cours (trente crédits) de niveau universitaire au moment du dépôt de la demande d'admission.

Méthode et critères de sélection - Base études universitaires

Dossier académique : 100 % 
Une moyenne académique minimale peut être exigée.

Base études hors Québec

Être titulaire d'un diplôme approprié obtenu à l'extérieur du Québec après au moins treize années (1) de scolarité ou l'équivalent.
(1) À moins d'ententes conclues avec le Gouvernement du Québec.

Méthode et critères de sélection - Base études hors Québec

Dossier académique : 100 %
Une moyenne minimale peut être exigée.

Objectifs

Le baccalauréat en relations internationales et droit international offre une formation intégrée en relations internationales et en droit international. Il vise à assurer une formation générale nécessaire à la compréhension et à l'analyse des phénomènes internationaux, notamment en ce qui a trait aux enjeux politiques et juridiques de la mondialisation, aux régimes politiques et juridiques des pays étrangers et à la politique étrangère des États. Il permet l'acquisition tant des concepts utilisés par la science politique que le langage et les concepts utilisés en droit. Il s'adresse aux personnes qui veulent oeuvrer dans la fonction publique locale, nationale ou internationale, dans le mouvement associatif, dans les grandes entreprises qui oeuvrent à l'échelle internationale ou dans les communications internationales. Le programme prépare également à la poursuite d'études de deuxième cycle dans des disciplines qui s'intéressent aux phénomènes internationaux. L'étudiant doit atteindre un niveau de maîtrise suffisante de l'anglais et peut entreprendre ou perfectionner l'étude d'une troisième langue.

Règlements pédagogiques particuliers

Conditions d'accès aux blocs de cours : - Les cours du module de langue ne peuvent être suivis lors du premier trimestre. - L'étudiant ne peut suivre le module de cours optionnels qu'après avoir réussi au moins neuf cours obligatoires (27 crédits) à l'exclusion des cours optionnels de l'axe D Formation pratique et activité de synthèse, pour lequel 19 cours (57 crédits) devront avoir été suivis. Autres règlements Après l'admission, l'étudiant sera convié à un test d'anglais pour établir son classement. Les étudiants ayant obtenu la note 65 à ce test seront exemptés de l'exigence de suivre des cours d'anglais. Ils pourront alors s'inscrire à des cours d'une troisième langue, sauf s'il s'agit de leur langue maternelle. Les étudiants qui s'inscrivent à des cours d'une troisième langue devront faire approuver leur choix par le directeur du programme et devront passer des tests de classement dans cette langue.

Règlements pédagogiques particuliers (extrait)

Condition d'accès aux blocs de cours : Les cours du module de langue ne peuvent être suivis lors du premier trimestre. Autres règlements : Après l'admission, l'étudiant sera convié à un test d'anglais pour établir son classement. Les étudiants ayant obtenu la note 65 à ce test seront exemptés de l'exigence de suivre des cours d'anglais. Ils pourront alors s'inscrire à des cours d'une troisième langue, sauf s'il s'agit de leur langue maternelle. Les étudiants qui s'inscrivent à des cours d'une troisième langue devront faire approuver leur choix par la direction du programme et devront passer les tests de classement appropriés.

Stages

L'étudiant peut réaliser un stage de quinze semaines à titre d'agent de recherche, par exemple. Ce stage peut s'effectuer à l'étranger, notamment dans les ambassades du Canada ou dans différentes organisations internationales, publiques ou privées. Il peut aussi avoir lieu au Canada, dans des organismes ou des ministères tels que le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international. L'étudiant peut aussi faire des voyages d'études et passer jusqu'à une année de scolarité à l'étranger (à l'Institut d'études politiques de Paris, par exemple). En plus de favoriser le développement personnel et l'enrichissement des connaissances, ces activités offrent l'occasion de rencontrer d'éventuels employeurs.

Régime et durée des études (extrait)

Offert à temps complet

Reconnaissances d’acquis

Certains programmes peuvent accorder des crédits universitaires pour une formation technique acquise au niveau collégial.

Consulter les reconnaissances d'acquis

Régime et durée des études

Le programme doit être suivi à temps complet.

Statistiques d'admission

Seuils de sélection

Automne 2016

Cote R du dernier candidat admis (base DEC) : 28.8

Cote R du dernier candidat préselectionné (base DEC) :

Statistiques en date du 2016-07-18

Automne 2016

Moyenne universitaire du dernier candidat admis (base universitaire) : 3.2 / 4.3

Statistiques en date du 2016-07-18

Statistiques globales d’admission

Automne 2016

Demandes totales: 639

Offres: 321
Refus: 318
Non disponibles: 0

Statistiques en date du 2016-07-18

Basé sur les renseignements disponibles le 2014-10-30

Trimestre de la versionStatut de la version
Automne 2014 À jour
Hiver 2013 Ancienne
Retour en haut de page