CodeTitreCrédits
6147Majeure en sciences des religions 60
Trimestres d'admission Contingent Régime et durée des études Campus Autres caractéristiques
Automne
Hiver
Dates limites d'admission
Programme non contingenté Offert à temps complet et à temps partiel Montréal Possibilité de grade par cumul de programmes

Cours à suivre et horaires

Mes cours favoris

Ce système permet de sélectionner vos cours favoris en prévision de votre inscription qui se fait sur le portail étudiant.

Trimestre Cours Groupe

(Sauf indication contraire, les cours comportent 3 crédits. Certains cours ont des préalables. Consultez la description des cours pour les connaître.)

Les dix cours obligatoires suivants (30 crédits) :

Dix cours optionnels (30 crédits) choisis parmi ces deux listes :

Liste 1 - Le fait religieux dans le monde

Vous devez suivre entre 4 et 6 cours de cette liste.

ou tout autre cours choisi hors de la discipline (non siglé REL ou MOR) en accord avec la direction du programme.

Liste 2 - La culture et son pouvoir de symbolisation

Vous devez suivre entre 4 et 6 cours de cette liste.

ou tout autre cours choisi hors de la discipline (non siglé REL ou MOR) en accord avec la direction du programme.

Un étudiant inscrit à la majeure en sciences des religions peut suivre jusqu'à six crédits en formation linguistique (cours de langues modernes ou anciennes). Ces six crédits seront intégrés comme cours optionnels, soit dans la liste 1 « Le fait religieux dans le monde », soit dans la liste 2 « La culture et son pouvoir de symbolisation ».

Remarque : Les cours optionnels dans ce programme et énumérés ci-dessus ne peuvent être offerts à chacun des trimestres (automne, hiver ou été). Par conséquent, ils sont répartis sur plusieurs trimestres et sont donc offerts en alternance.

L'étudiant inscrit à la majeure en sciences des religions peut effectuer une mineure ou un certificat (tous deux de 30 crédits) afin d'obtenir un baccalauréat. À titre indicatif, et sans être exhaustif, les mineures et certificats suggérés sont les suivants :

- certificat en allemand

- certificat en anglais

- certificat en espagnol

- mineure en études classiques

- certificat en études féministes

- certificat en immigration et relations interethniques

- mineure en études urbaines

- certificat en géographie internationale

- certificat en histoire

- mineure en histoire de l'art

- certificat en intervention psychosociale

- certificat en langue et culture arabes

- certificat en langues et cultures d'Asie

- mineure en philosophie

- mineure en science politique

- mineure en sociologie

Études de 2e et 3e cycles

La majeure en sciences des religions, associée à une mineure ou à un certificat dans une autre discipline, permet l'accès au programme court de 2e cycle en sciences des religions et à la maîtrise en sciences des religions.

Une mineure ou un certificat à caractère plus académique dans une autre discipline prépare aussi aux programmes de 2e cycle suivants :

Ouverture à l'international

Les études en sciences des religions permettent d'acquérir une vue d'ensemble des dynamiques et des mécanismes caractérisant les phénomènes religieux. Elles tiennent compte de la diversité et la complexité de ces phénomènes en les liant à leur contexte géographique et historique. L'étudiant y découvrira des outils pour comprendre le monde actuel d'ici et d'ailleurs. En outre, l'esprit critique encouragé par les programmes de sciences des religions pourra s'appliquer à l'étude des nombreuses interrelations entre religion, politique, culture et éthique qui marquent l'histoire des sociétés.

Particularités

  • Les étudiants sont soutenus dans leur projet d'études par des mesures d'encadrement pédagogique. Des ateliers ou encore des sessions d'encadrement individuel sont offerts par des professeurs, des chargés de cours ou des étudiants des cycles supérieurs.
  • À chaque trimestre, l'étudiant aura également à suivre des cours pour lui permettre de perfectionner ses connaissances des religions du monde (par exemple, le christianisme, l'islam, l'hindouisme, le bouddhisme) et de la question religieuse en lien avec l'aspect «culture et société» (par exemple, mythologie de la femme, mort, cultures et religions, religion et sexualité).
  • Un voyage d'études crédité est organisé périodiquement. Au cours des dernières années, les étudiants sont allés, entre autres, en Inde, en Grèce, au Moyen-Orient et au Brésil. Ces voyages sont financés par diverses activités, à l'initiative des étudiants.
  • La formation en sciences des religions est offerte aux trois cycles d'études: baccalauréat, maîtrise et doctorat.

Présentation du programme

Le programme offre une formation de base dans plusieurs approches reliées au phénomène religieux : histoire comparée des religions, religiologie et sciences humaines des religions. Il donne la possibilité d'entreprendre un certificat ou une mineure dans un domaine connexe, afin d'appliquer le savoir dans le contexte d'un emploi.

Au cours de la première année, l'étudiant aura l'occasion de s'initier à l'étude de la religion et au travail universitaire : introduction aux différentes approches de l'étude de la religion; analyse de quelques auteurs importants; panorama des grandes traditions religieuses par l'analyse et l'interprétation religiologique des valeurs, des croyances et des pratiques; et initiation aux exigences du travail universitaire à partir de l'évaluation de l'étudiant. Dès la deuxième année, il assimile les connaissances théoriques et méthodologiques étudiées à l'intérieur de l'atelier d'intégration et d'interprétation, ce séminaire de fin de parcours synthétisant la matière acquise tout au long du programme.

Perspectives professionnelles

Les possibilités varient selon la mineure ou le certificat choisi : Animateur de vie spirituelle et d'engagement communautaire dans les écoles ou les hôpitaux, archiviste, intervenant (auprès des personnes âgées ou des personnes issues de communautés ethniques d'immigration récente), journaliste, travailleur de rue.

L'étudiant qui aura opté pour une mineure plus appliquée pourra mettre son expertise à contribution dans divers domaines : culture, minorités ethniques, gérontologie, intervention communautaire, animation spirituelle (dans les écoles) ou thanatologie (en milieu hospitalier).

Il pourra envisager de travailler dans un organisme public, comme un ministère ou un CLSC, avec un certificat en administration des services publics. Autres possibilités : l'animation communautaire (avec un certificat en animation culturelle ou en études interethniques) ; l'animation spirituelle (avec un certificat en intervention psychosociale) ; le travail auprès des personnes aux prises avec des questions portant sur le sens de l'existence (avec un certificat en intervention psychosociale ou un certificat en gérontologie ou en thanatologie, par exemple) ; et la gestion des archives (avec un certificat en gestion des documents et des archives).

Conditions d'admission

Capacité d'accueil

Le programme n'est pas contingenté.

Admission aux trimestres d'automne et d'hiver.

Connaissance du français

Tous les candidats doivent posséder une maîtrise du français attestée par l'une ou l'autre des épreuves suivantes: l'Épreuve uniforme de français exigée pour l'obtention du DEC, le test de français écrit du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport ou le test de français écrit de l'UQAM. Sont exemptées de ce test les personnes détenant un grade d'une université francophone et celles ayant réussi le test de français d'une autre université québécoise.

Base DEC

Être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) ou l'équivalent (1). (1) un diplôme équivalent au DEC est un baccalauréat préuniversitaire obtenu au Québec.

Base expérience

Posséder des connaissances appropriées, être âgé d'au moins 21 ans et être intéressé par les sciences des religions.

Base études universitaires

Avoir réussi au moins cinq cours (quinze crédits) de niveau universitaire au moment du dépôt de la demande d'admission.

Base études hors Québec

Être titulaire d'un diplôme approprié obtenu à l'extérieur du Québec après au moins treize années (2) de scolarité ou l'équivalent. (2) À moins d'ententes conclues avec le Gouvernement du Québec.

Objectifs

La majeure en sciences des religions vise une formation scientifique fondamentale, multidisciplinaire et critique sur le phénomène religieux et sur sa diversité historique et actuelle. Elle s'intéresse aux traditions religieuses de même qu'aux faits sociaux et aux productions culturelles ayant un fort potentiel de symbolisation. À cette fin, elle initie aux modèles théoriques pratiqués en sciences humaines et sociales, aux enjeux épistémologiques et aux méthodes propres à l'étude du phénomène religieux; elle vise l'acquisition de savoirs mobilisables dans divers contextes d'intervention. La majeure en sciences des religions vise ainsi le développement d'une posture critique par rapport au phénomène religieux, la capacité d'analyser les rapports qui lient les valeurs et les croyances à leur environnement culturel et social, l'aptitude à interpréter les systèmes de représentations dont ces valeurs et ces croyances font partie; elle prépare aussi à utiliser les savoirs acquis dans divers secteurs d'action professionnelle et citoyenne. Cette formation se déploie à travers quatre axes d'enseignement et de recherche. Les deux premiers définissent les objets et les domaines d'investigation privilégiés; les deux autres désignent des attentions et des insistances qui sous-tendent et accompagnent la poursuite des deux premiers.

1) LE FAIT RELIGIEUX DANS LE MONDE
Cet axe couvre les diverses traditions religieuses (judaïsme, christianisme, islam, bouddhisme, hindouisme, cosmologies autochtones, etc.); il s'intéresse à leur naissance, à leurs textes fondateurs, à leurs principaux contenus mythiques, rituels et moraux, à leur évolution historique et à leur présence actuelle. Il inclut aussi l'étude de ce que l'on appelle communément les «nouvelles religions», les «sectes» et les spiritualités contemporaines. Il situe ces réalités par rapport à la mondialisation et à la diversité ethnoculturelle croissante qui caractérise le Québec et l'ensemble des sociétés contemporaines.

2) LA CULTURE ET SON POUVOIR DE SYMBOLISATION
Cet axe examine les dimensions religieuses explicites ou implicites présentes dans un grand nombre de faits sociaux (styles de vie, idéologies politiques, sexualités/genres, culture des jeunes, mouvement des femmes, valorisation du patrimoine, etc.) et de productions culturelles (cinéma, littérature, peinture, culture populaire, etc.). Il s'intéresse aux rapports qui lient le religieux, le culturel, le social et le politique. Il explore l'évolution de la présence du religieux hors des cadres religieux établis et l'émergence de nouvelles formes religieuses, de même que les défis liés à leur interprétation.

3) LES APPROCHES ET LES MÉTHODES POUR PENSER LE RELIGIEUX
Cet axe concerne la réflexion systématique sur l'objet même des sciences des religions et sur la validité et les limites des instruments élaborés pour le comprendre et l'analyser. On s'y interroge sur la spécificité du religieux au sein de la diversité des expériences et des savoirs humains. On s'y intéresse également aux questions soulevées par la diversité des approches méthodologiques pertinentes pour l'étude du religieux, y compris les méthodes propres à la recherche quantitative et qualitative.

4) LA MOBILISATION DES SAVOIRS DANS DIVERS SECTEURS D'ACTIVITÉ
Cet axe concerne la présence de la religion et du religieux dans diverses sphères institutionnelles. On y explore notamment l'ensemble des questions relatives à l'information publique sur le fait religieux, spécifiquement au programme scolaire d'Éthique et culture religieuse, à son contenu comme à son contexte d'émergence. Le développement du potentiel pratique de la formation en sciences des religions est ainsi pris en compte, même si les visées de la majeure ne sont pas proprement professionnelles.

La majeure en sciences des religions, associée à une mineure ou à un certificat dans une autre discipline, permet l'accès à la maîtrise en sciences des religions et l'acquisition de savoirs et le développement de compétences ultérieurement mobilisables dans divers contextes professionnels.

Règlements pédagogiques particuliers

Pour pouvoir s'inscrire aux cours de la deuxième année, il faut avoir réussi les cours obligatoires de la première année.

Les étudiants de ce programme sont sujets à des mesures d'encadrement et d'aide pédagogique dont les modalités seront précisées par la direction du programme de sciences des religions.

Règlements pédagogiques particuliers (extrait)

Les étudiants de ce programme sont sujets à des mesures d'encadrement et d'aide pédagogique dont les modalités seront précisées par la direction du programme de sciences des religions.

Régime et durée des études (extrait)

Offert à temps complet et à temps partiel

Grade par cumul

La majeure en sciences des religions, cumulée à une mineure ou à un certificat, mène au grade de Bachelier ès arts, B.A.

Régime et durée des études

Le programme peut être suivi à temps complet ou à temps partiel.

Statistiques d'admission

Statistiques globales d’admission

Automne 2019

Demandes: 6

Statistiques en date du 2019-07-03

Hiver 2019

Demandes: 5

Statistiques en date du 2019-07-03

Basé sur les renseignements disponibles le 2019-01-22

Trimestre de la versionStatut de la version
Automne 2019 À jour
Hiver 2013 Ancienne
Retour en haut de page