CodeTitreGradeCrédits
7013Baccalauréat en biologie en apprentissage par problèmes Bachelier ès sciences, B.Sc.90
Trimestres d'admission Contingent Régime et durée des études Campus
Automne
Hiver
Dates limites d'admission
Programme non contingenté Offert à temps complet Montréal

Cours à suivre et horaires

Mes cours favoris

Ce système permet de sélectionner vos cours favoris en prévision de votre inscription qui se fait sur le portail étudiant.

Trimestre Cours Groupe

(Sauf indication contraire, les cours comportent 3 crédits. Certains cours ont des préalables. Consultez la description des cours pour les connaître.)

Structure du programme

Le programme de quatre-vingt-dix crédits est réparti sur trois années. La matière à couvrir est divisée en unités. Une seule unité est traitée à la fois, la durée d'une unité pouvant varier de une à neuf semaines selon l'importance du thème. Les deux premières années, le nombre de semaines de l'unité correspond également au nombre de crédits accordés à chaque unité. Chaque trimestre de quinze crédits se termine par une unité d'intégration et d'évaluation d'une valeur de un crédit mais d'une durée de deux semaines. La durée totale du trimestre est de seize semaines.

Unités composant le programme

La première année du programme de biologie comporte les unités suivantes:

ou

Cours d'ouverture (à déterminer) (1 cr.)

Cours d'ouverture (à déterminer) (1 cr.)

La deuxième année du programme de biologie comporte les unités suivantes :

Cours d'ouverture (à déterminer) (1 cr.)

La troisième année du programme est présentée en fonction des trois spécialisations :

Spécialisation écologie

Cours d'ouverture (à déterminer) (3 cr.)

Cours d'ouverture (à déterminer) (1 cr.)

Spécialisation biologie moléculaire et biotechnologie

Cours d'ouverture (à déterminer) (3 cr.)

Cours d'ouverture (à déterminer) (1 cr.)

Spécialisation toxicologie et santé environnementale

Cours d'ouverture (à déterminer) (3 cr.)

Cours d'ouverture (à déterminer) (1 cr.)

Un cours d'ouverture choisi dans la liste suivante (pour toutes les spécialisations)

ou tout autre cours d'ouverture choisi avec l'accord de la direction du programme.

Semaine type d'un étudiant dans un régime en apprentissage par problèmes (APP)

 Lundi  Mardi  Mercredi  Jeudi  Vendredi 
9h-12h  Tutorat Problèmes Pi et Pi+ 1  Travail personnel  Laboratoire  Tutorat Problèmes Pi+ 1 et Pi+ 2  CCC 
13h-16h  Travail personnel  Travail personnel  Laboratoire  Travail personnel  Travail personnel 

CCC : Cours magistraux, séminaires ou conférences servant à présenter un ensemble de connaissances complémentaires aux étudiants.

Travail personnel: périodes pendant lesquelles l'étudiant effectue du travail de recherche à la bibliothèque, ou en utilisant un autre médium (ex. internet), seul ou en groupe. Il ne faut pas croire que la somme de travail demandé est moindre que ce qui est demandé dans un programme traditionnel.

Cheminement type à temps complet

1ère et 2e années

1 A  [BIA1000]  [BIA1200]  [BIA1301]  [BIA1400]  Cours d'ouverture (1cr) - voir module de biologie
[BIA1001] –admission hiver seulement
 
2 H  [BIA1601]  [BIA1700]    Cours d'ouverture (1cr) - voir module de biologie 
3 A  [BIA2001]  [BIA2002]  [BIA2101]    
4 H  [BIA2201]  [BIA2500]  [BIA2600]   Cours d'ouverture (1cr) -voir module de biologie 

Spécialisation ÉCOLOGIE

3e année

5 A  [BIA3010]
cours- début du mois d'août
 
[BIA3510]  Cours d'ouverture (3cr) -voir module de biologie   
6 H  [BIA3511]  [BIA4100]  Cours au choix (3cr)  Cours d'ouverture (1cr) -voir module bio 

Spécialisation BIOLOGIE MOLÉCULAIRE ET BIOTHECNOLOGIE

3e année

5 A  [BIA3520]  [BIA3522]  Cours d'ouverture (3cr)    
6 H  [BIA3021]  [BIA3020]  [BIA4100]  Cours au choix (3cr)  Cours d'ouverture (1cr) -voir module bio 

Spécialisation TOXICOLOGIE ET SANTÉ ENVIRONNEMENTALE

3e année

5 A  [BIA3530]  [BIA3030]  Cours d'ouverture (3cr) -voir module de biologie   
6 H  [BIA3531]  [BIA4100]  Cours au choix (3cr)  Cours d'ouverture (1cr) -voir module bio 

Ouverture à l'international

La troisième année peut être réalisée dans une autre institution au Québec ou à l'étranger dans différents domaines.

Particularités

La méthode d'apprentissage par problèmes met l'accent sur la participation des étudiants au cours de tutorats. Son fonctionnement repose sur la résolution, en petits groupes et avec un professeur, d'un certain nombre de problèmes et de mises en situation et sur le travail pratique en laboratoire. La méthode intègre harmonieusement les aspects pratiques et théoriques de la biologie. Son principal avantage est de permettre l'adaptation rapide à une réalité professionnelle en constante mutation en développant des habiletés de raisonnement critique, d'approches logiques et analytiques, de prise de décision, de communication et d'auto-évaluation. Par ailleurs, l'approche est centrée sur l'étudiant et celui-ci participe activement à son apprentissage. Ainsi, l'approche APP favorise l'autonomie, l'ouverture d'esprit, l'habileté à travailler en équipe et une excellente méthodologie. Durant les trois années du programme, les étudiants analysent en profondeur une série d'environ 120 problèmes ou mises en situation, au cours desquelles le professeur tuteur dirige et valide la démarche d'apprentissage.

Étapes de l'apprentissage :

  • Étape 1 : le professeur expose un problème;
  • Étape 2 : les étudiants découvrent les objectifs du problème et émettent des hypothèses;
  • Étape 3 : à la suite du tutorat, les étudiants valident ou non leurs hypothèses par la lecture de documents pertinents et la synthèse individuelle de l'information;
  • Étape 4 : les étudiants couvrent l'aspect pratique du problème en laboratoire;
  • Étape 5 : les étudiants retournent en tutorat et présentent leur démarche au professeur tuteur.
Les tutorats ont une durée moyenne de trois heures.

Outre le contenu des tutorats, la formation comprend aussi des séances de travaux pratiques. En première année, en plus de compléter les notions théoriques, ces activités permettent à l'étudiant de se familiariser avec différentes techniques. En deuxième année, les travaux pratiques serviront au développement des habiletés méthodologiques et à la réalisation d'expériences de recherche reliées à une situation concrète ou à un problème particulier. En troisième année, l'organisation des travaux pratiques permettra d'aborder des problèmes plus complexes par la réalisation de mini-projets lorsde semaines consacrées au travail sur le terrain ou en laboratoire.

Les tutorats sont regroupés par thèmes, au sein d'unités(cours sous forme APP) intensives d'une durée d'une à neuf semaines qui se succèdent dans le temps. Pendant les deux premières années, une semaine type en APP comporte deux tutorats de trois heures, une séance de laboratoire de six heures, le reste étant dédié au travail personnel de l'étudiant. Une unité particulière peut également comprendre un certain nombre d'exposés magistraux,de conférences ou de colloques, permettant d'apporter un complément d'information, de présenter aux étudiants certains points d'intérêts particuliers ou des développements technologiques de pointe.

L'apprentissage se fait en petits groupes de dix à douze étudiants, auprès desquels les professeurs agissent comme tuteurs afin de leur procurer un encadrement étroit.

Des examens et des activités (par exemple, examens théoriques, examens en laboratoire d'identification, rédaction de rapports) permettent d'évaluer l'étudiant selon trois critères: connaissances théoriques,connaissances pratiques et savoir-être.

La première unité du baccalauréat se déroule à la station écologique de Saint-Michel-des-Saints et a pour thème la biodiversité. Ce séjour de trois jours permet l'initiation à la méthode APP en plus de faire en sorte que les liens entre les étudiants se soudent.

Les unités sont données au pavillon des Sciences biologiques, un pavillon certifié LEED (pavillon vert), pourvu de salles de tutorat spécifiquement conçues pour l'APP.

L'étudiant a accès à des laboratoires de recherche et d'enseignement dont l'équipement est semblable à celui de l'industrie (HPLC, électrophorèse capillaire, etc.), de même qu'à un parc d'ordinateurs et à une animalerie.

En troisième année, l'étudiant qui choisit les spécialisations biologie moléculaire et biotechnologie et toxicologie et santé environnementale bénéficie du contact direct avec des technologies et des questions de pointe (six à huit semaines en laboratoire). La spécialisation écologie offre quant à elle une unité de neuf semaines dont cinq se déroulent à la station écologique de Saint-Michel-des-Saints. Seule l'UQAM offre une formation pratique de cette envergure.

Des professeurs spécialisés dans chaque profil dirigent les étudiants de troisième année afin de s'assurer qu'ils atteignent tous les objectifs de la formation, particulièrement en ce qui concerne les connaissances acquises.

Possibilité de reconnaissances d'acquis pour une formation technique acquise au niveau collégial.

Présentation du programme

Ce programme s'articule autour de la biologie de l'environnement et de la biodiversité. Durant les deux premières années, l'étudiant acquiert des connaissances sur les êtres vivants et leur diversité; les différents niveaux d'organisation, de la molécule à l'écosystème; et les interactions environnementales de nature abiotique et biotique. La troisième année permet une spécialisation dans l'un des trois profils suivants : biologie moléculaire et biotechnologie; écologie; et toxicologie et santé environnementale.

La formation en biologie donne accès à différents domaines - pharmaceutique, biomédical, biotechnologique, agroalimentaire ou environnemental - ainsi qu'à des environnements de travail très diversifiés, allant des milieux naturels aux laboratoires industriels, en passant par les ministères et les établissements d'enseignement.

Perspectives professionnelles

  • Analyste (eau, aliments, bactériologie), assistant de recherche, biologiste dans les domaines agroalimentaire, pharmaceutique, clinique, biomédical, environnemental, biologiste de la vie aquatique, biologiste moléculaire, botaniste, conseiller de projet, conseiller scientifique en environnement, conseiller scientifique pour des émissions de radio ou de télévision, écologiste, environnementaliste, gestionnaire des parcs, guide ou animateur, toxicologue.
  • Dans les années qui viennent, on prévoit une hausse des emplois offerts dans le domaine de l'écologie. En effet, plusieurs postes se libéreront dans les différents organismes gouvernementaux. De plus, on prévoit une expansion du créneau de l'environnement. La formation en écologie forestière est intéressante à cet égard. Les secteurs biomédical et biotechnologique sont quant à eux toujours en plein essor. On sait que ces industries, incluant celles à vocation pharmaceutique, sont très actives dans le corridor Montréal-Toronto.
  • Les étudiants empruntant la spécialisation biologie moléculaire-biotechnologie ou toxicologie-santé environnementale sont grandement favorisés dans leur recherche d'emploi. Cela dit, les compétences en gestion de projet sont de plus en plus en demande. Ainsi, une formation supplémentaire dans ce domaine peut être appréciée d'un employeur.

Slogan

Comprendre le monde vivant

Conditions d'admission

Capacité d'accueil

Le programme n'est pas contingenté.

Admission aux trimestres d'automne et d'hiver.

Connaissance du français

Tous les candidats doivent posséder une maîtrise du français attestée par l'une ou l'autre des épreuves suivantes: l'Épreuve uniforme de français exigée pour l'obtention du DEC, le test de français écrit du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport ou le test de français écrit de l'UQAM. Sont exemptées de ce test les personnes détenant un grade d'une université francophone et celles ayant réussi le test de français d'une autre université québécoise.

Base DEC

Être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) en sciences de la nature (200.BO) ou en arts, lettres et sciences (DEC intégré: 700.A0)
ou
être titulaire d'un diplôme d'études collégiales (DEC) (préuniversitaire ou professionnel) ou l'équivalent et avoir réussi un cours dans chacun des domaines suivants : Biologie; Chimie; Mathématiques (Calcul différentiel ou Statistique). Voir Remarque pour toutes les bases d'admission.

Passerelle : Les titulaires d'un diplôme d'études collégiales en formation professionnelle peuvent bénéficier de reconnaissances d'acquis (jusqu'à 30 crédits) sur recommandation de la direction du programme.

Base expérience

Posséder des connaissances appropriées, être âgé d'au moins 21 ans et avoir travaillé pendant 1 an dans un domaine relié à la biologie. Voir Remarque pour toutes les bases d'admission.

Base études universitaires

Au moment du dépôt de la demande d'admission, avoir réussi au moins cinq cours (quinze crédits) de niveau universitaire. Une moyenne académique minimale équivalente à 2,5 sur 4,3 est exigée. Un dossier de candidature avec une moyenne académique inférieure à 2,5 sur 4,3 pourrait faire l'objet d'une recommandation d'admission après étude par la direction de programme. Voir Remarque pour toutes les bases d'admission.

Base études hors Québec

Être titulaire d'un diplôme obtenu à l'extérieur du Québec après au moins treize années (1) de scolarité ou l'équivalent.
(1) À moins d'ententes conclues avec le Gouvernement du Québec. Voir Remarque pour toutes les bases d'admission.

Remarque pour toutes les bases d'admission

De plus, le candidat devra avoir réussi un cours de niveau collégial ou universitaire dans chacun des domaines suivants : Biologie; Chimie; Mathématiques (Calcul différentiel ou Statistique). Le candidat dont on aura établi qu'il n'a pas réussi un cours dans chacun de ces domaines pourra être admis conditionnellement; les cours de Biologie et de Mathématiques devront être réussis avant le début du premier trimestre d'inscription dans le programme, celui de Chimie au plus tard douze mois après le début du premier trimestre d'inscription.

Les cours équivalents suivants sont offerts à l'Université :
- Biologie : [BIO0300 Biologie générale (hors programme)]
- Chimie : [CHI0310 Chimie générale (hors programme)]
- Mathématiques : [MAT0343 Calcul différentiel (hors programme)]
Les candidats auraient avantage à avoir réussi un cours de Chimie organique.

Le dossier d'un candidat dont l'admission a été refusée au Baccalauréat en Biologie sera considéré pour une admission au Certificat en écologie (4201) .

Objectifs

Le programme est offert selon une nouvelle approche pédagogique. Cette approche pédagogique, où les connaissances s'acquièrent à partir d'analyses de cas concrets, en petits groupes dans lesquels les enseignants agissent à titre de tuteur-professeur, favorise particulièrement la poursuite des objectifs d'autonomie et de responsabilité qui se développeront graduellement chez l'étudiant, au fil de son cheminement dans le programme d'études. Par ce système pédagogique, l'étudiant pourra ainsi développer une attitude active, envers sa formation, qui se manifeste par une curiosité face à la biologie, une ouverture d'esprit, ainsi qu'une reconnaissance de la diversité des approches d'un problème ou d'une situation.

Puisque le programme favorise l'intégration des disciplines plutôt que leur juxtaposition, les étudiants auront acquis, au terme de leur curriculum, un ensemble de connaissances scientifiques multidisciplinaires et auront développé un ensemble d'habiletés, ce qui leur permettra d'exercer de façon efficace et responsable leur profession de biologiste.

Le programme consiste en une formation générale en biologie pendant les deux premières années, suivie d'une spécialisation en troisième année. Les connaissances présentées à l'étudiant s'articulent autour des éléments suivants: les êtres vivants et leur diversité; les différents niveaux d'organisation; de la molécule aux communautés; et les interactions environnementales de nature abiotique et biotique.

La troisième année est une année de spécialisation permettant à l'étudiant de se spécialiser dans l'une des trois options suivantes: écologie, biologie moléculaire et biotechnologie, toxicologie et santé environnementale. De plus, il participe aussi à un projet multidisciplinaire ainsi qu'à un colloque multidisciplinaire, où l'accent sera mis sur la participation à l'échange d'informations et d'idées entre les étudiants des différentes options, ainsi que sur la diffusion des connaissances. La troisième année vise donc l'intégration pratique des connaissances acquises lors des deux années précédentes, mais aussi l'acquisition et la maîtrise de nouvelles connaissances en fonction des options.

En choisissant l'option toxicologie et santé environnementale, les étudiants seront formés à l'étude des effets des polluants sur la vie végétale et animale, ceux de l'environnement de travail sur le fonctionnement de l'organisme humain, ceux des pesticides sur la vie animale, etc. En choisissant l'option biologie moléculaire et biotechnologie, les étudiants seront en mesure d'oeuvrer dans les laboratoires de contrôle de qualité ou dans les services de diagnostics ou bien d'oeuvrer dans les laboratoires ou industries de production de substance biologiques où sont utilisées, entre autres, les biotechnologies. Les étudiants de l'option écologie acquerront des connaissances axées sur l'étude des populations et seront familiarisés avec les méthodes d'étude sur le terrain (et en laboratoire comme complément).

Ainsi l'étudiant sera préparé à des activités telles que la protection de l'environnement, l'aménagement et l'utilisation des ressources renouvelables. L'atteinte des objectifs pratiques sera rendue possible grâce à un trimestre régulier d'été sur le terrain. En plus des connaissances théoriques, les étudiants feront l'apprentissage des méthodes de travail usuelles de terrain.

Règlements pédagogiques particuliers

Statut étudiant
En étant admis au baccalauréat en biologie dans le système d'apprentissage par problèmes (APP), l'étudiant s'inscrit à quinze crédits par trimestre. Après six trimestres consécutifs, l'étudiant a terminé son baccalauréat de 90 crédits et sera diplômé. L'étudiant est déclaré étudiant à temps complet et a l'obligation de suivre le cheminement du programme.

Reconnaissance des crédits
La note globale de l'unité est obtenue par l'évaluation de l'ensemble des activités (tutoriaux, travaux pratiques, travaux complémentaires). La notation utilisée sera identique à celle du système traditionnel.

Poursuite des études
L'étudiant devra obtenir la note D et plus pour réussir l'unité. S'il échoue, il pourra se présenter à un examen de reprise avant le début des cours du semestre suivant. L'étudiant qui échoue à son examen de reprise sera autorisé à s'inscrire au semestre suivant si la moyenne de ses résultats pour le trimestre est supérieure ou égale à 2,0/4,3. Il devra aussi, l'année suivante, se réinscrire à cette unité et recevoir l'encadrement approprié afin de réussir l'examen de cette unité; l'étudiant ne pourra poursuivre ses études dans le programme de baccalauréat en biologie en APP en cas de nouvel échec à cette unité. L'étudiant ayant eu un échec dans une unité ainsi qu'au premier examen de reprise et dont la moyenne des résultats pour le trimestre est inférieure à 2,0/4,3 ne pourra poursuivre son cheminement dans le programme APP; il devra reprendre son semestre l'année suivante.
 
Connaissance de l'anglais
Étant donné qu'une partie des références bibliographiques sont en anglais, la connaissance de cette langue est un atout. L'étudiant pourra d'ailleurs choisir de suivre un cours d'anglais à l'École de langue de l'UQAM comme cours de spécialisation complémentaire.

Description des unités
Le contenu du programme est découpé en 21 ou 22 unités, selon l'option, réparties sur les trois années du programme. Le contenu d'une unité est vu à travers un certain nombre de problèmes ou situations (PROSIT) analogues à ceux que l'étudiant rencontrera dans sa vie professionnelle et qui sont présentés et analysés lors des tutoriaux. De plus, des travaux pratiques en laboratoire, reliés au problème ou à la situation à l'étude, sont prévus à chaque semaine. Une unité particulière peut également comprendre un certain nombre d'exposés magistraux, de conférences ou de colloques, permettant d'apporter un complément d'information.

Travaux pratiques
Outre le contenu des tutoriaux, les unités du programme comprennent aussi des séances de travaux pratiques. En première année, ces activités visent d'abord l'apprentissage des différentes techniques, des différents équipements. On abordera les thèmes suivants: utilisation du microscope, techniques en microbiologie, clé d'identification, dissection. En deuxième année, les travaux pratiques serviront au développement des habiletés méthodologiques; on y abordera notamment les questions de manipulation des matières dangereuses, manipulation des animaux, sécurité en laboratoire, et, de façon plus précise, les techniques permettant les analyses au niveau de l'organe, de la cellule et de la molécule. Les expériences réalisées seront reliées à une situation concrète, ou à un problème particulier. En troisième année, l'organisation des travaux pratiques sera différente de celle rencontrée dans les deux premières années, pour permettre d'aborder des problèmes de recherche plus complexes.

Afin d'évaluer les habiletés pratiques développées dans les travaux pratiques et en laboratoire, certaines formules ont été prévues: examen en laboratoire d'identification, formule de parcours de stations où l'étudiant effectue un parcours pendant lequel il est confronté à certaines situations où il doit démontrer sa maîtrise de différentes habiletés; de plus, on exigera de l'étudiant qu'il rédige un rapport, ce qui contribuera au développement des habiletés de communication écrite.

Activités complémentaires, conférences
Il s'agit ici d'un type d'activité s'adressant à deux ordres de préoccupation différents: d'une part, il peut être difficile, dans le cadre de certaines unités, d'aborder par le biais d'une mise en situation ou d'un problème certains sujets précis; dans ce cas, le directeur d'unité peut prévoir quelques heures de cours complémentaires, la participation de conférenciers, permettant notamment de présenter aux étudiants certains points d'intérêt particuliers ou des développements technologiques de pointe. Ces activités peuvent aussi prendre la forme d'ateliers permettant l'apprentissage de certaines techniques se rapportant au contenu de l'unité.

D'autre part, le Comité qui assume la coordination de l'ensemble des unités du programme, pourra prévoir des activités complémentaires, sous la forme d'ateliers, portant par exemple sur l'informatique, la biostatistique, l'écriture scientifique, sur une langue seconde. Ces ateliers pourraient aussi prendre la forme d'une aide au développement d'habiletés méthodologiques générales, pour les étudiants qui démontreraient des faiblesses à ce niveau.

Règlements pédagogiques particuliers (extrait)

Connaissance de l'anglais
Étant donné qu'une partie des références bibliographiques sont en anglais, la connaissance de cette langue est un atout. L'étudiant pourra d'ailleurs choisir de suivre un cours d'anglais à l'École de langue de l'UQAM comme cours de spécialisation complémentaire.

Stages

L'étudiant a la possibilité d'effectuer un stage en recherche, au Québec ou ailleurs, soit à l'UQAM, soit dans une autre université, un établissement de recherche ou un organisme gouvernemental. Il est également possible de faire un stage en entreprise ou un stage orienté vers la vulgarisation scientifique ou l'enseignement. Ce stage est fréquemment rémunéré, par le biais de bourses ou de contrats.

Régime et durée des études (extrait)

Offert à temps complet

Frais

Certains cours de terrain se dérouleront à l'extérieur de l'UQAM et pourraient engendrer des frais de transport, d'hébergement et de subsistance à la charge des étudiants.

Reconnaissances d’acquis

Certains programmes peuvent accorder des crédits universitaires pour une formation technique acquise au niveau collégial.

Consulter les reconnaissances d'acquis

Statistiques d'admission

Statistiques globales d’admission

Automne 2017

Demandes: 286

Statistiques en date du 2017-07-17

Hiver 2017

Demandes: 110

Statistiques en date du 2017-07-17

Basé sur les renseignements disponibles le 2016-07-12

Retour en haut de page